Mots-clefs

, , ,

Un coup d’amour, un coup de je t’aime… Si tu as reconnu ma référence c’est que tu as des goûts musicaux assez contestables…comme moi quoi.
Voici donc la petite Bambi qui entame l’été avec un nouveau look.

Laisse moi donc te raconter l’histoire. Bambi c’est un peu une quiche, elle y peut pas grand chose, elle a génétiquement été favorisée au niveau mammaire et lesée côté matière grise (c’est pas pour être méchante, j’ai ouvert, y a des elastiques et du métal mais pas un neurone en vue). Bref, elle est brune mais elle avait l’habitude d’arborer une tignasse rose. Du coup c’était décolorations et recolorations alors forcément au bout d’un moment ces cheveux finissaient par rassembler à du poil de chèvre. Du coup elle a décidé de les retrouver un peu au naturel histoire de les laisser respirer. Elle a quand même fait une mini vague.
Comme on est en été et que maintenant que j’ai déménagé on a un balcon, elle a voulu bronzer. Sauf que voilà, en résultat elle n’a eu que des tâches de rousseurs sur le nez. Mais bon, elle arrive encore difficilement à assumer le côté naturel de ses cheveux alors les tâches de rousseur c’est même pas en rêve. Elle a pleuré toute la nuit puis a eu une idée de génie qui n’a qucun neurone : l’autobronzant. Le lendemain elle a donc appliqué de l’autobronzant sur les tâches histoire de diluer tout ça dans un effet bonne mine. Sauf que l’autobronzant qui donne un effet bonne mine sans traces c’est comme les poils qui ne repoussent que trois semaines après : c’est un mythe! Du coup elle se retrouve avec la face orange. J’ai pas encore trouvé d’excuses pour ses sourcils par contre.

Bref comme tu l’auras peut-être compris, je suis sceptique sur ce make up. Elle le gardera cet été mais peut-être pas plus longtemps. Du coup j’ai pas mis de cils. Je sais pas trop ce qui s’est passé mais y a un moment ou j’ai dû avoir un coup de folie et décidé qu’il n’y avait jamais assez de blush. Bon en général je suis généreuse sur le blush mais là peut-être un peu trop. En fait sur la face plate on se rendait moins compte. C’est surtout le contraste avec le corps blanc qui est choquant. Du coup je vais peut-être blusher le corps. A voir.

Publicités