Mots-clefs

   Ce weekend j’ai couru un marathon. Un vrai de vrai. 42 km ! Je peux vous dire que c’est rudement long et courir est un peu ennuyeux. Heureusement que j’avais mon ipod! Cela dit je crois que ce sport est pour moi, j’ai des facilités naturelles. C’est vrai, je ne m’étais jamais entrainée avant . Tu penses bien que je t’en aurais parlé sinon. Et puis là, paf, j’y vais et tout le monde me suit (ou essaye de me rattraper).
Bref, j’arrive et les autres sont encore à un bon quart d’heure derrière. Du coup pour passer le temps je décide de faire un somme sous un arbre. Non pas que la course m’ait fatiguée. Je te l’ai dit, c’était les mains dans les poches pour moi. Enfin plutôt les doigts dans le nez car mon jogging n’a pas de poche. Mais je crois que le changement d’heure a un peu perturbé mon biorythme. Je trouve donc un arbre sympa avec un peu de mousse en dessous. J’ai cette aisance à m’assoupir en forêt car je suis une fée…non je plaisante bien évidement.Si j’avais été une fée tu aurais vu mes oreilles pointues sur mes photos de boucles d’oreilles (je ne suis pas assez doué en manip’ photo et je n’aurais pas pu te les cacher). En fait, ça vient de mon enfance. Car on m’a trouvé bébé dans la forêt. Depuis quand je fais des insomnies, je mets de l’huile essentielle de sapin sur mon oreiller.
Du coup je m’endors d’un sommeil si profond que quand je me réveille tout le monde est parti depuis longtemps. C’est là que j’entend un craquement et que je le vois! Il est vraiment grand pour un animal de son espèce. Son poil est brillant. Il a un air de Dandy avec ses moustaches. Ses oreilles se dressent, immenses. Je retiens mon souffle pour qu’il ne m’entende pas. Sur son dos, un panier tressé rempli d’oeufs aux papiers colorées. Le temps d’un clignement d’oeil et il disparait. Et dires que dans certaines régions on dit que ce sont les cloches qui apportent les oeufs, quelle absurdité!

Publicités